Dernière mise à jour le octobre 2, 2022
Clair | Sombre

À propos des réglages locaux

Les réglages locaux de DxO PhotoLab vont vous permettre d’aller encore plus loin dans le traitement de vos photos, en agissant directement sur des portions de l’image, soit parce qu’elles nécessitent un travail de retouche précis, soit pour les mettre en valeur. Que ce soit pour renforcer la présence d’un ciel, déboucher un sujet à contre-jour, renforcer la netteté ou les couleurs d’un détail, les applications sont multiples.

Avec DxO PhotoLab, vous bénéficiez d’une vaste palette de masques de réglages locaux, Pinceau, Masque   automatique, Point de contrôle, Ligne de contrôle, Filtre gradué, et Gomme, que vous pouvez également combiner, avec des réglages différents, dans une même image. 

Accéder aux réglages locaux

Dans l’onglet Personnaliser, après avoir effectué les corrections globales de votre image, en utilisant les différents outils disponibles dans les palettes de droite, vous pouvez passer aux réglages locaux en cliquant sur le bouton Réglages locaux, dans la barre d’outils supérieure. Puis, faites un clic-droit dans l’image pour afficher le menu radial.

Le menu radial

Menu radial

Comme son nom l’indique, le menu radial est une palette circulaire de sélection des différents masques de réglages locaux (liste à partir du pinceau, en bas à gauche) : 

Note : Le masque sélectionné est indiqué en bleu dans le menu radial.

Pour afficher le menu radial, cliquez-droit à n’importe quel moment et n’importe où dans l’image. Vous ne pouvez pas déplacer le menu radial par glissement à la souris mais vous pouvez l’afficher là où vous le souhaitez en cliquant-droit à votre guise dans l’image.

Si vous appelez le menu radial tout en utilisant l’un des outils de masque, vous pouvez retourner dans le masque actif en pressant la touche Échap de votre clavier. Si vous pressez cette touche une deuxième fois, vous quitterez les réglages locaux.

La palette Réglages locaux

La palette Réglages locaux vous permet de gérer et de visualiser, ensemble ou individuellement, vos masques de réglages locaux et vos corrections, et également d’altérer leur aspect global avec un réglage d’opacité et l’inversion de masque.

À chaque fois que vous créez des masques de Réglages locaux, qu’il s’agisse du Pinceau, du Filtre gradué, du Masque automatique ou des Points/Lignes de contrôle, ils apparaîtront dans la palette sous forme d’une liste. Peu importe l’ordre, le résultat au niveau de l’image est identique.

Liste des masques

Lorsque vous passez la souris dans la liste, la ligne du masque survolé s’illumine dans la palette, et vous le verrez seul dans l’image, qu’il soit actif ou pas, les autres masques étant temporairement masqués. Cela vous permet de voir quel masque, dans la liste, correspond à quel masque dans l’image, et de vous concentrer sur le masque affiché, afin d’en vérifier l’aspect par exemple.

Curseur Opacité

Après avoir effectué des réglages locaux, vous pouvez moduler l’intensité et l’effet des corrections avec le curseur Opacité, réglé par défaut à 100. Cela vous évitera, si vous trouvez vos corrections un peu trop poussées, de tâtonner dans l’Égaliseur pour trouver quel(s) réglage(s) modifier ou atténuer, voire de reprendre le travail à zéro.

Réglage du curseur Opacité sur le Filtre gradué appliqué au ciel : 100 (en haut) et 0 (en bas).

Curseurs Sélectivité du masque 

Exemple de réduction de tolérance de luminosité et de couleur (en bas à droite, avec le masque noir et blanc). 

Les curseurs Sélectivité du Masque peuvent être utilisés avec les Points de contrôle ou les Lignes de contrôle. Ils permettent d’ajuster la plage de tolérance de la couleur survolée par un Point ou une Ligne de contrôle. Ainsi, vous serez en mesure d’englober, dans votre correction, des variations de la teinte et de son niveau de luminosité (par exemple, pour tenir compte des variations des teintes de la peau, voir exemple ci-après) :

Afficher/Masquer le masque

Vous pouvez activer/désactiver l’affichage du masque bleu et/ou des corrections avec les méthodes suivantes : 

Inverser le masque

Inversion d’un filtre gradué.

Le bouton Inverser le masque, situé en bas à droite, dans la palette, permet, d’un simple clic, d’intervertir le réglage local sélectionné et actif et le reste de l’image. Par exemple, si, avec le Pinceau, vous peignez une zone plus sombre, en cliquant sur Inverser le masque, la zone peinte reprendra sa luminosité d’origine, et c’est le reste de l’image qui deviendra plus sombre. Autre exemple : si vous tracez un Filtre gradué en haut de l’image, du haut vers le bas, et que vous cliquez sur Inverser le masque, le Filtre gradué se retrouvera retourné, en bas de l’image.

Renommer un masque

Renommage des masques dans la liste de la sous-palette Réglages locaux.

Par défaut, les masques, dans la liste de la palette Réglages locaux, sont nommés d’après l’outil utilisé. Vous pouvez renommer un masque à votre guise, par exemple par rapport à votre flux de travail, pour vous souvenir d’un coup d’œil quel type de correction et/ou à quel endroit de l’image, etc.

Cliquez simplement sur le nom du masque, dans la liste, et saisissez le nouveau nom. Il est inutile de valider avec la touche Entrée. Pour modifier un autre nom, passez tout simplement au masque suivant dans la liste.

Sur PC, vous pouvez cliquer-droit et sélectionner Renommer dans le menu contextuel (vous pouvez également presser la touche F2)

Modifier le nom ne change pas l’ordre des masques dans la liste.

Dupliquer un masque

Duplication d’un masque

La duplication d’un masque est un moyen rapide d’ajouter un masque avec les mêmes corrections. Pour cela, vous disposez de 2 possibilités :

Le masque dupliqué va se superposer au masque original et, pour le déplacer, cliquez sur le disque et saisissez-le avec la souris. Vous pouvez dupliquer un masque autant de fois que souhaité, et il conserve le nom du masque original (que vous pouvez modifier à souhait).

Supprimer le masque

Pour supprimer un masque dans la liste, sélectionnez-le en cliquant dans la liste, puis cliquez sur le bouton Supprimer le masque, en bas à droite de la palette. Vous pouvez aussi le faire via le menu accessible par clic-droit.

Pour supprimer un masque dans l’image, activez son disque en cliquant dessus puis pressez la touche Suppr (PC et Mac) ou Retour arrière (Mac).

Utilisation des masques

Un masque de réglages locaux est tout simplement un réglage ou une correction faite sur une zone ou un élément particulier de l’image. La retouche s’ajoute aux corrections globales, qu’elles soient issues d’un autoréglage, ou de réglages automatiques ou manuels effectués avec les outils de l’onglet Personnaliser.

Lorsque vous utilisez le Pinceau, le Filtre gradué, les points de contrôle ou le Masque automatique, vous créez un masque sur la portion d’image à retoucher, et c’est dans ce masque que vous appliquerez les différents ajustements proposés par l’Égaliseur. Les zones retouchées peuvent également être matérialisées par un masque bleu, à l’exception des Points de contrôle, ce qui facilite la visualisation des parties de l’image qui vont être ajustées.

L’interface

L’interface est très simple et permet de se focaliser sur l’image et les parties à corriger, sans avoir à chercher les outils et les réglages dans une palette (la sous-palette Réglages locaux sert à la gestion générale des masques de correction). L’activation se fait en cliquant sur le bouton Réglages locaux de la barre d’outils supérieure, ou sur le bouton Outil de la sous-palette Réglages locaux, et la sélection du masque se fait avec le menu radial présenté dans la section précédente.

Les éléments communs de l’interface

Après avoir sélectionné un masque, l’interface commune se présente ainsi :

Des raccourcis clavier vous permettent d’effectuer les actions suivantes (les raccourcis sont visibles dans la fenêtre flottante d’aide, en bas à droite) :

L’Égaliseur

De la gauche vers la droite, les groupes Lumière, Couleur et Détail.

Les réglages de correction associés aux réglages locaux sont affichés sous forme de curseurs verticaux dans l’Égaliseur. Ces curseurs font l’objet de trois groupes distincts – Lumière, Couleur et Détail – placés l’un sous l’autre sur le côté gauche de l’Égaliseur.

Groupe Lumière (de la gauche vers la droite) :

Groupe Couleur (de la gauche vers la droite) :

Les curseurs Température et Teinte tiennent compte de la balance des blancs globale, comme indiqué par les boutons bleus, alors que les autres sont noirs. Vous pouvez vérifier les valeurs (en K pour la température, et sur une échelle de -200 à +200 pour la teinte) en plaçant le pointeur de la souris sur ces carrés.

Groupe Détail (de la gauche vers la droite) :

Lorsque vous agissez sur un réglage, seule son échelle sera affichée, et l’Égaliseur sera temporairement invisible. Pour ajuster le réglage choisi :

La ligne horizontale représente la médiane des réglages. Vous pouvez réinitialiser l’ensemble des réglages de l’Égaliseur en cliquant sur la flèche circulaire à droite. Pour réinitialiser un réglage en particulier, double-cliquez dans sa barre verticale.

Si l’Égaliseur vous gêne lorsque vous retouchez l’image et que souhaitez visualiser les corrections et les ajustements, vous pouvez le masquer avec la touche E (PC) ou les touches Maj+E (Mac), et le faire réapparaître avec la ou les mêmes touches.

Barre d’outils (Mac)

Barre d’outils des réglages locaux (en haut : pinceau/masque auto/ gomme, au centre : point/ligne de contrôle, en bas : filtre gradué).

Lorsque vous activez les réglages locaux, une barre d’outils, située sous l’image, affiche un certain nombre d’options, selon l’outil sélectionné :

Afficher sans recadrage (Mac)

L’option Afficher sans recadrer, dans les options de la barre d’outils des réglages locaux, permet d’afficher la totalité d’une image recadrée, et d’y positionner, au besoin, des masques (pinceau, point de contrôle, filtre gradué, etc.) ou d’y faire, hors cadre, des prélèvements avec la pipette des lignes de contrôle.

Les zones hors cadre sont matérialisées par un masque sombre translucide. 

Comparer l’image avec/sans réglages locaux

L’outil Image de référence de DxO PhotoLab vous permet de comparer la photo avec et sans les réglages locaux. Cela vous permettra de mesurer l’impact des corrections locales sur votre image et, éventuellement, de reprendre ou de poursuivre les réglages selon les cas.

Pour comparer l’image avec et sans réglages locaux : 

Pour désactiver la comparaison, retournez dans Image de référence, puis décochez Toutes corrections sauf réglages locaux.

Le pinceau 

Quand utiliser le pinceau ? 

Le Pinceau est un masque qui va vous permettre de retoucher des portions de l’image, tout simplement en peignant avec votre souris, ou tout dispositif de pointage à votre disposition (surface tactile, trackpad, etc.). 

C’est un outil universel qui vous permettra, par exemple, d’éclaircir un sujet à contre-jour, d’accentuer la couleur d’une fleur, de renforcer la netteté des yeux d’un modèle, etc. les applications sont infinies, d’autant que le Pinceau permet de peindre aussi bien de façon continue (éclaircir une silhouette d’un seul tenant) que discontinue (mettre en valeur chaque œil de votre modèle).

Vous pouvez également créer plusieurs masques de Pinceau dans l’image. 

Activer le Pinceau 

Pour activer le Pinceau, cliquez sur le bouton Réglages locaux, dans la barre d’outils supérieure puis cliquez-droit dans l’image pour afficher le menu radial et sélectionner le Pinceau.

Dès lors que les réglages locaux sont activés, vous pouvez basculer d’un des autres outils au Pinceau avec le raccourci clavier Maj+B.

Utiliser le Pinceau 

Le Pinceau se présente sous la forme d’un disque bleu avec une icône de pinceau. Cliquez sur la portion d’image à retoucher : le disque actif du masque et l’Égaliseur s’affichent. À ce stade, vous pouvez continuer à peindre et effectuer vos réglages après, ou faire vos réglages en premier puis peindre dans l’image.

Bien entendu, vous pouvez combiner les réglages disponibles dans l’Égaliseur : par exemple, vous pouvez à la fois éclaircir un objet et renforcer sa netteté ou le micro-contraste.

Réglages du pinceau (en haut : PC, en bas : Mac). 

Lorsque vous peignez, un masque bleu se dessine où vous passez le pinceau, pour vous guider pendant votre travail de retouche.

Pour augmenter la précision ou peindre le long des contours, n’hésitez pas à zoomer dans l’image. Lorsque vous ne peignez pas, vous pouvez activer ou désactiver l’affichage du masque bleu avec le bouton à cocher Afficher le masque sélectionné, dans la barre d’outils sous l’image (Mac uniquement).

Créer et gérer les masques 

Vous pouvez créer autant de masques que souhaité, pour effectuer des retouches sur des sujets distincts, ou peindre de façon discontinue. Vous pouvez également empiler les retouches. 

Pour créer un nouveau masque de Pinceau, désélectionnez le masque en cours en cliquant dans le cercle. Ensuite, placez le disque bleu avec le signe plus là où vous le souhaitez et cliquez : un nouveau masque actif est créé, et vous pouvez peindre et effectuer vos ajustements. Vous pouvez déplacer un masque de Pinceau dans l’image. Pour cela, cliquez sur le disque du masque concerné, ce qui va l’activer automatiquement, puis saisissez-le avec la souris.

Si vous souhaitez supprimer un masque, activez-le puis pressez la touche Retour de votre clavier (Mac) ou la touche Suppr (PC).

Si vous débordez sur un contour ou si vous souhaitez corriger une erreur, activez la Gomme en pressant la touche Alt (PC) ou Option (Mac), puis repassez dans le masque actif. Aidez-vous du masque bleu pour voir là où vous gommez. Vous pouvez également ajuster la taille et le contour progressif. 

Enfin, pour repasser en mode Pinceau, relâchez la touche Alt/Option

Masque automatique

Le Masque automatique permet de peindre et d’appliquer des corrections dans des zones précises de l’image, sans déborder des contours définis par leur différence de luminosité, de contraste et de couleur. 

L’utilisation est similaire à celle du Pinceau, hormis la détection automatique des contours. Vous pouvez même déborder, l’ajustement ne se fera qu’à l’intérieur du contour.

Quand utiliser le masque automatique ? 

Un cas d’utilisation concret est, par exemple, de modifier la couleur d’un véhicule qui se détache de son environnement. Le Masque automatique sera particulièrement efficace sur les objets ou des éléments précis. Pour changer l’aspect d’un ciel, préférez les points de contrôle ou le Filtre gradué.

Activer le Masque automatique 

Après avoir cliqué sur le bouton Réglages locaux, dans la barre d’outils supérieure, cliquez-droit dans l’image puis, dans le menu radial, cliquez sur Masque auto. Bien entendu, l’utilisation du Masque automatique est possible si l’image comporte d’autres masques de réglages locaux. 

Dès lors que les réglages locaux sont activés, vous pouvez basculer d’un des autres outils au Masque automatique avec le raccourci clavier Maj+A

Utiliser le Masque automatique 

Après activation, le Masque automatique prend l’aspect du pinceau : un cercle bleu avec un signe + en son centre.

En cliquant dans l’image, vous apposez le disque du masque contenant un pinceau avec un libellé bleu « A ». Le bord bleu confirme qu’il s’agit d’un masque actif.

Peignez dans la zone ou sur l’élément à corriger (vous pouvez effectuer les réglages de l’Égaliseur avant ou après avoir peint).

Vous pouvez également appliquer des coups de pinceau en cliquant successivement. Même si vous débordez de l’élément, la correction sera cantonnée à l’intérieur du contour. Si cela se produit malgré tout, notamment si certaines portions de l’élément à retoucher se fondent dans d’autres éléments de l’image, activez la Gomme avec le raccourci clavier Alt (PC) ou Option (Mac) + clic.

Si l’élément est texturé, le recouvrement ne sera pas parfait : dans ce cas, repassez un coup de pinceau.

Le cercle intérieur (bleu foncé) définit le masque automatique. 
Le cercle extérieur (bleu clair) détecte les contours. 
De gauche à droite : tracé du Masque auto / Détection des contours / Masque affiché / Masque réellement actif (non affiché). 

Le cercle extérieur (bleu clair) détecte les contours. 

De gauche à droite: tracé du Masque auto / Détection des contours / Masque affiché / Masque réellement actif (non affiché). 

Vous pouvez ajuster la taille du pinceau avec la molette de la souris combinée à la touche Ctrl (PC) ou Cmd (Mac).

Pour visualiser le masque actif, cochez Afficher le masque sélectionné, dans la barre d’outils sous l’image.

Le pinceau du Masque automatique ne comporte pas de réglage de contour progressif.

Gérer le Masque automatique 

Pour supprimer un Masque auto, activez-le en cliquant sur le disque puis pressez la touche Retour. Si vous devez créer un autre Masque auto, désélectionnez le masque actif en cliquant dans le disque, puis cliquez à l’endroit souhaité dans l’image.

Enfin, tout comme le Pinceau, vous pouvez déplacer le Masque auto dans l’image, en saisissant son disque (cliquez dessus pour l’activer) avec la souris. 

Point de contrôle 

La technologie des points de contrôle est désormais disponible dans DxO PhotoLab.

Il s’agit d’un outil d’ajustement local dont le fonctionnement est très particulier : lorsque l’utilisateur clique dans l’image pour poser un point de contrôle, l’outil va tenir compte des caractéristiques de luminosité, de contraste et de couleur des pixels où se trouve le point de contrôle pour appliquer la correction sur des pixels ayant les mêmes caractéristiques, et ce dans un rayon défini par l’utilisateur.

Pour suivre un exemple simple, si vous posez un point de contrôle sur une tasse rouge dans un décor différent, et que vous ajustez le rayon de sorte qu’il englobe la tasse, les corrections ne se feront que sur la tasse rouge, sans déborder sur le fond.

Si un autre objet avec une couleur rouge similaire se trouve dans l’image, et que l’utilisateur ne l’englobe pas dans le rayon, elle ne subira aucune modification. Cependant, si l’utilisateur l’englobe dans le rayon, elle sera affectée par les mêmes corrections que la tasse rouge. Si vous appliquez un autre masque sur cet objet, les ajustements se feront indépendamment du premier.

Quand utiliser les points de contrôle ? 

Les points de contrôle vont vous permettre de faire des ajustements sélectifs, sur des zones définies par le point de contrôle et le rayon d’action de l’outil, sans affecter les portions de l’image qui se trouvent soit hors du rayon d’action, soit dans le rayon d’action, mais avec des pixels aux caractéristiques différentes de ceux couverts par le point de contrôle.

Vous pouvez combiner et utiliser les Points de contrôle et les Lignes de contrôle dans le même masque.

Cela s’applique également aux Points e Lignes de contrôle de protection.

Activer les Points de contrôle 

Tout comme les autres réglages locaux, cliquez d’abord sur le bouton Réglages locaux, dans la barre d’outils supérieure puis cliquez-droit dans l’image pour afficher le menu radial. Cliquez sur l’icône « Point de contrôle ».

Si vous êtes en cours de travail avec les réglages locaux, cliquez-droit dans l’image pour afficher le menu radial, puis sélectionnez « Point de contrôle ». Vous pouvez appliquer autant de points de contrôle souhaité, ils peuvent également s’utiliser dans une image qui comporte d’autres masques de réglages locaux. 

Dès lors que les réglages locaux sont activés, vous pouvez basculer d’un des autres outils aux Points de contrôle avec le raccourci clavier Maj+C.

Utiliser les Points de contrôle 

Après avoir activé le masque, le curseur de la souris se transforme en réticule dès que vous survolez l’image. Cliquez dans une zone ou sur un élément de l’image que vous souhaitez corriger : le masque est représenté par un disque avec un signe + en son centre et un cercle de plus grand diamètre tout autour. Comme toujours, le bord bleu indique un masque actif.

Les points de contrôle peuvent être liés entre eux, pour appliquer la même correction à plusieurs endroits de l’image. Pour cela, avec le masque actif, cliquez autant de fois que souhaité dans l’image. Les points de contrôle secondaires sont représentés par un simple réticule et le cercle du rayon d’action, que vous pouvez régler différemment d’un point de contrôle à un autre. Effectuez l’ajustement souhaité dans l’Égaliseur : il sera appliqué à l’ensemble du masque, c’est-à-dire le point de contrôle primaire et tous les points de contrôle secondaires.

En revanche, pour appliquer un ajustement différent, vous devrez créer un nouveau masque à chaque fois.

Réglez le rayon d’action du ou des points de contrôle en saisissant le cercle extérieur à la souris puis, dans l’Égaliseur, effectuez les réglages souhaités. 

Déplacer les Points de contrôle 

Vous pouvez déplacer un point de contrôle à votre guise, en saisissant le disque central à la souris. 

Afficher le masque en niveaux de gris

Pour mieux visualiser les corrections et les réglages effectués avec le point de contrôle actif, vous pouvez activer un masque en niveaux de gris avec les touches M (Windows) ou Maj+M (Mac). 

Aussitôt, le contenu du rayon d’action s’affiche en monochrome, les zones ou les éléments les plus affectés par la correction étant en blanc, les zones non affectées étant noires et les variations de gris représentant les zones plus ou moins affectées. Cela vous permet de voir et de contrôler avec grande précision les corrections appliquées avec les points de contrôle.

Protéger une portion d’image 

Vous pouvez appliquer un Point de contrôle de protection, qui permet d’interdire l’application de la correction d’un autre Point de contrôle sur une portion d’image. Dans la barre d’outils sous l’image, cliquez sur l’icône de Point de contrôle avec le signe « - » (moins), puis cliquez pour placer le Point de contrôle de protection à l’endroit souhaité. Effectuez vos corrections avec l’Égaliseur : elles ne seront pas appliquées à la zone protégée. 

Vous pouvez également combiner un ou des Points de contrôle de protection avec une Ligne de contrôle. 

Ligne de contrôle 

La Ligne de contrôle reprend les principes de fonctionnement du Point de contrôle et, dans une certaine mesure, ceux du Filtre gradué, avec l’avantage de couvrir toute la largeur de l’image. L’analyse des pixels ne se fait pas avec un Point de contrôle, mais avec une pipette que vous pouvez déplacer partout dans le masque, pour sélectionner les portions de l’image à corriger. 

Un bon exemple consiste à corriger un ciel bleu pourvu de nuages. Si vous utilisez les Points de contrôle, vous devrez en poser plusieurs, et vous assurer qu’ils se recouvrent suffisamment et qu’ils soient groupés pour garantir une correction homogène. Avec la Ligne de contrôle, il vous suffit de la tracer pour recouvrir tout le ciel puis, avec la pipette de référence, cliquer dans le bleu du ciel pour que la correction ne soit appliquée qu’à cette portion d’image, et de façon homogène. 

Activer la Ligne de contrôle 

Cliquez d’abord sur le bouton Réglages locaux, dans la barre d’outils supérieure, puis cliquez-droit dans l’image pour   afficher le menu radial. Cliquez sur l’icône Ligne de contrôle. 

Si vous êtes en cours de travail avec les réglages locaux, cliquez-droit dans l’image pour afficher le menu radial, puis sélectionnez Ligne de contrôle. Vous pouvez appliquer autant de Lignes de contrôle que vous voulez, et les combiner avec d’autres masques de réglages locaux, à l’exception de la Gomme. 

Utiliser la Ligne de contrôle 

Après l’avoir activée dans le menu radial, passez dans l’image. Le pointeur de la souris se transforme en « + », et vous n’avez plus qu’à tracer la Ligne de contrôle de sorte à recouvrir la portion d’image à corriger. Cette dernière se situe entre deux lignes pointillées, celle du bas pouvant être inclinée ou déplacée pour augmenter ou réduire la taille de la zone à corriger. 

Sélectionnez la zone de référence à l’aide de la pipette située près du disque : saisissez-la à la souris puis placez-la où souhaité dans l’image. Il ne vous reste plus qu’à effectuer vos corrections avec l’Égaliseur.  

Déplacer la Ligne de contrôle 

Vous pouvez déplacer la Ligne de contrôle en saisissant son disque. Vous pouvez déplacer la pipette en même temps, même si vous l’avez positionnée ailleurs, en pressant la touche Ctrl (PC) ou Cmd (Mac). 

Afficher le masque gris 

Pour mieux visualiser les corrections et les réglages effectués avec la Ligne de contrôle active, utilisez un masque en niveaux de gris, activé avec les touches M (Windows) ou Maj+M (Mac), ou en cochant Afficher le masque, sous l’image. 

Les zones en blanc indiquent le niveau de correction maximal, les zones non corrigées étant noires, et les variations de gris indiquant l’intensité plus ou moins marquée des corrections. Cela vous permet de voir et de contrôler avec grande précision les zones de référence et corrections appliquées avec les Lignes de contrôle.

Protéger une portion d’image 

Tout comme les Points de contrôle, vous pouvez appliquer une Ligne de contrôle de protection, qui empêche une autre Ligne de contrôle d’appliquer une correction à un endroit de l’image. Pour cela, dans la barre d’outils sous l’image, cliquez sur l’icône de Ligne de contrôle avec le signe « - » (moins), puis tracez la ligne dans l’image et effectuez un prélèvement de la zone de référence à protéger avec la pipette. Ensuite, effectuez vos corrections avec l’Égaliseur : elles ne seront pas appliquées à la zone protégée. 

Vous pouvez également combiner un ou des Points de contrôle de protection avec une Ligne de contrôle. 

Filtre gradué

Quand utiliser le filtre gradué ?

Le Filtre gradué simule l’effet des filtres gradués optiques qu’on place devant un objectif, notamment pour équilibrer l’exposition en photo de paysage et réduire le contraste important entre la luminosité du ciel et celle du sol.

 

Activer le Filtre gradué

Pour activer le Filtre gradué, cliquez sur le bouton réglages locaux, dans la barre d’outils supérieure. Puis, cliquez-droit dans l’image pour afficher le menu radial, et cliquez sur l’icône Filtre gradué.

Dès lors que les réglages locaux sont activés, vous pouvez basculer d’un des autres outils au Filtre gradué avec le raccourci clavier Maj+G.

Appliquer le Filtre gradué

Dès que le Filtre gradué est activé, le pointeur de la souris se transforme en croix (Mac) ou en icône dégradé (PC). Placez-le en haut de l’image puis glissez la souris vers le bas.

Le Filtre gradué est composé des éléments suivants :

Pour effectuer vos corrections, utilisez les curseurs de l’Égaliseur. Vous pouvez cumuler plusieurs filtres gradués au même endroit avec, à chaque fois, un ajustement différent ou, plus simplement, combiner plusieurs corrections dans le même Filtre gradué.

Gérer le Filtre gradué

Préserver une partie de l’image des corrections du Filtre gradué

Lorsque vous appliquez un Filtre gradué sur une image, par exemple pour assombrir ou renforcer la présence du ciel, vous ne souhaitez pas que l’effet s’applique également aux éléments – bâtiments, relief, statues, etc. – côté sol.

Pour cela, vous pouvez utiliser la Gomme pour soustraire l’effet du Filtre gradué sur ces éléments.

Dès que vous en avez terminé avec la gomme, retournez dans le Filtre gradué actif en cliquant-droit dans l’image, puis en cliquant sur Filtre gradué dans le menu radial.

Gomme

La Gomme est un outil indispensable dans le cadre des réglages locaux. Elle vous permettra de rattraper des erreurs, notamment si vous débordez avec le Pinceau ou le Masque auto, ou, tout simplement, d’affiner vos réglages locaux. Vous pourrez également soustraire ou ajouter des ajustements selon le type de masque sélectionné.

Note : Pour voir des cas d’utilisation de la Gomme avec les autres outils d’ajustement local, reportez-vous aux paragraphes (sections) concernés.

Activer la Gomme

Il y a deux façons d’activer la Gomme :

Dans le premier cas, le pointeur de la souris prend l’aspect d’une gomme. Vous pouvez régler sa taille en combinant la touche Ctrl (PC) ou Cmd (Mac) avec la molette de la souris, et régler le contour progressif avec la touche Maj associée à la molette.

Utiliser la Gomme

Sélectionnez un masque en cliquant sur son disque. Pour mieux voir où vous allez passer la Gomme, activez l’affichage du masque bleu en cochant Afficher le masque sélectionné, dans la barre d’outils sous l’image.

Passez la Gomme sur les réglages locaux que vous souhaitez modifier ou retravailler. Si vous effacez une correction par erreur, vous pouvez la reprendre en passant temporairement en mode ajout, en cliquant avec la touche Alt (PC) ou Option (Mac) enfoncée. Cela vous permettra de restaurer l’ajustement et, si vous souhaitez le modifier, vous pouvez changer les réglages dans l’Égaliseur.

Pour gommer dans un autre masque, désactivez le masque actif (cliquez dans le disque) puis activez l’autre masque (cliquez dans le disque pour obtenir le bord bleu).

Rappel : La Gomme est toujours disponible avec le Pinceau et le Masque auto, en pressant la touche Alt (PC) ou Option (Mac).

Cette page vous a été utile ?