Dernière mise à jour le juin 10, 2022
Clair | Sombre

Le module Silver Efex Pro 3 va vous permettre de découvrir ou de redécouvrir la photographie en noir et blanc, grâce à ses nombreux préréglages, ses outils de correction globale et sélective, ses filtres ainsi que de nombreux effets de colorisation, de virage, de simulation de films argentiques, ou encore les outils de finition incluant le vignetage, les bords brûlés et les contours d’image.

Image Simon Sun

Les possibilités sont infinies, vous pourrez tout aussi bien vous satisfaire des rendus prêts à l’emploi particulièrement soignés, mais vous pouvez également les modifier à votre guise, ou créer des rendus de A à Z. Vous pourrez également les partager avec d’autres utilisateurs de Silver Efex Pro 3.

Préférences et aide

Silver Efex Pro 3 vous permet d’effectuer un certain nombre de réglages concernant ses modes d’affichage et d’accéder au guide utilisateur en ligne.

Préférences

Pour accéder aux Préférences :

La fenêtre des Préférences contient un onglet unique nommé Général. Il propose les options suivantes (de haut en bas) :

Préférences Silver Efex Pro 3.

* Par défaut, si vous ne modifiez pas cette option, c’est le dernier réglage qui est utilisé.
** Les changements prennent effet au lancement suivant.
Les options et les réglages communs effectués dans l’un des modules s’appliqueront à tous les modules de la Nik Collection.

Enregistrement

 Aide

Silver Efex Pro 3, menu Aide (en haut : Mac, en bas : PC)

Pour accéder aux liens d’aide en ligne, vous pouvez passer par le menu Aide (connexion Internet requise) :

* Requiert une connexion internet.

Interface

Silver Efex Pro 3 est composé des éléments suivants :

  1. La barre des menus
  2. La barre d’outils supérieure
  3. La zone d’affichage de l’image
  4. Le volet de gauche (Préréglages)
  5. Le volet de droite (outils)
  6. La barre d’outils inférieure
Les 6 éléments de l’interface de Silver Efex Pro 3.

La barre des menus

Mac :

La barre des menus, en haut de la fenêtre de Silver Efex Pro, comprend les menus suivants :

  1. Silver Efex Pro 3 : permet l’accès aux Préférences.
  2. Modifier : contient les commandes Annuler et Refaire, pour annuler ou rétablir une par une les actions précédentes, ainsi que la commande Appliquer la dernière modification qui permet d’appliquer, à une nouvelle image, les corrections effectuées à une autre image, lors d’une session précédente avec Silver Efex Pro 3.
  3. Aide : contient les liens vers le guide utilisateur, le support DxO, etc. (voir la page Préférences).

PC :

La barre des menus, en haut de la fenêtre de Silver Efex Pro 3, comprend les menus suivants :

  1. Fichier : permet l’accès aux Préférences.
  2. Modifier : contient les commandes Annuler et Refaire, pour annuler ou rétablir une par une les actions précédentes, ainsi que la commande Appliquer la dernière modification qui permet d’appliquer, à une nouvelle image, les corrections effectuées à une autre image, lors d’une session précédente avec Silver Efex Pro 3.
  3. Aide : contient les liens vers le guide utilisateur, le support DxO, etc. (voir la page Préférences et aide).

La barre d’outils supérieure.

 La barre d’outils supérieure concentre les outils d’affichage, de comparaison et de zoom.

La barre d’outils supérieure.

Boutons Comparer et Zoom :

Les boutons Comparer permettent la comparaison de l’image avant et après correction :

  1. Alterner : cliquez sur le bouton pour afficher l’image avant correction, relâcher pour afficher l’image corrigée.
  2. Fractionner verticalement ou horizontalement : sépare l’image en deux à l’aide d’une ligne verticale pouvant être déplacée à gauche ou à droite, et basculer en mode horizontal en cliquant sur la flèche au centre de la ligne, avec également la possibilité de la déplacer librement vers le haut ou le bas. La moitié gauche (ou moitié supérieure) représente l’image avant correction, telle qu’elle a été ouverte dans le plug-in, la moitié droite (ou moitié inférieure) représente l’image traitée et corrigée. Vous pouvez zoomer et vous déplacer de manière synchrone dans les deux moitiés de l’image, soit avec le Navigateur, soit avec l’outil Main, en pressant la barre Espace.
  3. L’une au-dessus de l’autre ou côte à côte : la version avant correction est affichée en haut, la version après correction, en bas. Vous pouvez également afficher les deux versions de l’image côte à côte en cliquant sur le bouton situé entre les deux. Vous pouvez également zoomer et vous déplacer de manière synchrone dans les deux images, soit avec le Navigateur, soit avec l’outil Main, en pressant la barre Espace.
  4. Fit : ou mode adapté, affiche l’image dans son intégralité, dans la zone d’affichage.
  5. Fill : ou mode remplissage, affiche l’image de sorte qu’elle remplisse toute la zone d’affichage (l’image sera donc recadrée).
  6. 1.1 : valeur de zoom standard équivalent à 100 % (1 pixel de limage = 1 pixel de l’écran).
  7. 2.1 : zoom équivalent à 200 %.
  8. Autres valeurs de zoom : en cliquant sur les flèches, un menu propose d’autres valeurs de zoom. Lorsque vous sélectionnez l’une de ces valeurs, elle s’affiche dans le bouton (7).
Mode d’affichage Alterner.
Mode d’affichage Fractionner verticalement ou horizontalement.
Mode d’affichage l’une au-dessus de l’autre ou côte à côte.
Notez que vous pouvez zoomer dans les modes de comparaison.

Dès que vous zoomez dans l’image (y compris en mode Fill), une fenêtre flottante de navigation s’affiche en haut à droite de la zone d’affichage de l’image. Vous pouvez vous déplacer dans l’image en y saisissant le pavé, ou en cliquant dans la fenêtre flottante de navigation.

La fenêtre de navigation flottante.

La zone d’affichage de l’image.

C’est ici que l’image est affichée, sur un fond gris moyen que vous pouvez modifier dans les Préférences.

Sous l’image, vous trouverez les informations suivantes :

  1. Si plusieurs images ont été ouvertes, un cartouche flottant permet de passer de l’une à l’autre.
  2. Nom et extension du fichier. Si l’image comporte des métadonnées EXIF, les paramètres de prise de vue et de matériel seront également affichés.
  3. Vous y trouverez également la case à cocher du mode non-destructif.

Le volet de gauche (Préréglages)

Le volet de gauche comporte l’ensemble des filtres et des effets regroupés en 6 catégories (Tout, Classique, Moderne, 25e anniversaire, En Vogue, Rétro) sous la section Préréglages, ainsi que les sections Personnalisé, pour créer vos propres préréglages, Importé, pour charger des effets partagés par d’autres utilisateurs et, enfin, une section Historique, qui compile toutes les corrections et réglages appliqués à l’image sélectionnée (voir ci-après).

Vous pouvez masquer ou dévoiler le volet de gauche, soit en cliquant sur son bord droit, soit avec la touche L.

Les préréglages sont présentés sous forme de vignettes d’aperçu reprenant l’image ouverte dans le plug-in. Si l’image est cadrée horizontalement, les vignettes sont classées dans une colonne à une image. Si l’image est cadrée verticalement, les vignettes sont groupées par deux. Pour masquer ou dévoiler une section, cliquez sur la flèche située à droite. Le chiffre indique le nombre de préréglages dans chaque section, et la double flèche vous permet d’enregsitrer et d’exporter un préréglage. Dans chaque section, vous pouvez filtrer les préréglages par favoris ou récemment utilisés. Enfin, pour masquer ou dévoiler le volet de gauche, cliquez dans le bord droit.

Volet de gauche.

Pour le fonctionnement détaillé de ces sections, reportez-vous au chapitre Utilisation et gestion des préréglages.

La section Historique présente toutes les étapes de traitement et de correction de votre image, du haut (plus ancien) vers le bas (plus récent). Pour voir l’image à une étape particulière, cliquez sur l’étape en question dans la liste. L’étape sélectionnée est affichée en jaune, toutes les étapes précédentes (en haut) sont en blanc, et toutes les étapes qui suivent (en bas) sont grisées : si vous effectuez une correction à ce moment, les étapes grisées seront supprimées. En mode d’affichage fractionné ou côte à côte, un sélecteur d’historique, sous la forme d’une flèche jaune, sur le bord gauche de la section, permet, en le déplaçant, d’appliquer une étape de l’historique à la vue de gauche.

Le volet de droite (outils)

Le volet de droite contient l’ensemble des sections de correction globale et sélective, ainsi qu’une loupe et un histogramme, disposés de haut en bas :

Le volet de droite peut être masqué ou dévoilé en cliquant sur son bord gauche ou avec la touche R. Les sections peuvent être masquées ou déployées en cliquant sur leurs flèches respectives, en haut à droite.

Pour réinitialiser un réglage, double-cliquez sur le curseur concerné. Pour réinitialiser les réglages de chaque section, cliquez sur la flèche arrondie.

La case à cocher devant le nom de chaque section permet de désactiver temporairement et de réactiver les corrections des sections concernées.

Volet de droite.

Loupe

La section Loupe est disponible, quels que soient les outils utilisés :

L’épingle de la loupe placée sur un point de l’image.

Histogram

L’histogramme présente la répartition des niveaux de luminosité des pixels de l’image sélectionnée, les tons sombres étant à gauche, les tons moyens au centre, les tons clairs à droite, les pics correspondant au nombre de pixels par plage de luminosité. L’histogramme est représenté de différentes manières, en cliquant sur les boutons :

(Dans le sens des aiguilles d’une montre) Histogrammes RGB, R, G, B, et L.

Grâce à la possibilité d’afficher les valeurs de luminosité par canal, vous pourrez agir avec plus de précision sur vos réglages de tonalité (exposition, contraste) et de couleur. Notez que l’histogramme est également présent dans l’outil Niveaux et Courbes [LIEN].

Zone System

Au-dessus de l’histogramme se trouvent des pavés numérotés de 0 à 10. Il s’agit du « zone System » : lorsque vous cliquez sur l’un des pavés, les parties de l’image qui correspondent à ce niveau de luminosité sont soulignées par un masque coloré et hachuré. La zone 0 correspond à du noir profond, et la zone 10 à du blanc pur, ce qui peut vous aider à ajuster la tonalité de votre image, de sorte qu’elle ne présente pas de tons écrêtés et, donc, de perte de détails.

Le Zone System est activé par défaut, et vous pouvez le désactiver puis réactiver en cliquant dans le premier pavé à gauche. Il est utilisable quel que soit le mode d’affichage de l’histogramme (RGB, R, G, B ou L).

 La barre d’outils inférieure

La barre inférieure inclut les informations et fonctions suivantes :

  1. Provenance du fichier : indique le nom de l’application hôte.
  2. Annuler : annule les traitements et corrections en cours et ferme le plug-in. L’image, dans l’application hôte, n’est pas modifiée.
  3. Appliquer : enregistre les traitements et les corrections, puis ferme le plug-in. L’image, dans l’application hôte, est modifiée (si plusieurs images sont ouvertes, le bouton indique Applique…, raccourci de Appliquer à toutes).

Raccourcis clavier

ActionWindowsMacintosh
AnnulerCtrl + ZCmd + Z
RétablirCtrl + YCmd + Y
Plein écranFF
AperçuPP
Afficher / Masquer les volets gauche et droiteTabulation (tous), L (gauche), R (droit)Tabulation (tous), L (gauche), R (droit)
Appliquer le préréglageEntréeRetour
Annuler le préréglageÉchapÉchap
ZoomerBarre d’espaceBarre d’espace
Sélectionner plusieurs points de contrôle dans l’imageCtrl + ACmd + A
Sélectionner plusieurs points de contrôle dans la listeCtrl + clicCmd + clic
Supprimer un point de contrôleSupprSuppr
Dupliquer un point de contrôleCtrl + D, Alt + faire glisserCmd + D, Alt + faire glisser
Regrouper des points de contrôleCtrl + GCmd + G
Dissocier des points de contrôleCtrl + Maj + GCmd + Maj + G

Utilisation et gestion des préréglages

 Le volet de gauche, consacré aux préréglages, est constitué des sections suivantes :

Chaque section peut être masquée ou déployée à l’aide de la flèche située à droite du nom de la section. Le chiffre indique le nombre de préréglages dans chaque section.

Préréglages

Section Préréglages.

Les préréglages sont constitués de réglages et de corrections dont l’effet est représenté par des vignettes, à l’aide de l’image active. Les préréglages constituent un moyen rapide d’apprendre à utiliser Silver Efex, tout en fournissant un point de départ pour créer des préréglages personnalisés, que vous pourrez appliquer par la suite à vos images en un seul clic.

Les catégories de Préréglages.

Tout en haut de la section Préréglages, les préréglages sont classés par catégories (Tout, Classique, Moderne, 25e anniversaire, En Vogue et Rétro). Si vous cliquez sur l’une des catégories, les préréglages associés sont affichés dans une liste défilante de vignettes.

Image de départ (préréglage Neutre).
Sélection d’un autre Préréglage (002 Surexposé).
Avertissement de changement des réglages.
Application du nouveau Préréglage et changement des réglages.

Pour appliquer un préréglage, cliquez, dans le volet de gauche, sur sa vignette. Les corrections s’appliquent aussitôt à l’image, et une boîte de dialogue vous affirme que les réglages et corrections précédents vont être remplacés. Cliquez sur Oui pour valider, et Non pour annuler (si vous ne souhaitez pas revoir la boîte de dialogue, cochez la case Ne plus afficher).

À chaque fois que vous appliquez un préréglage, les réglages et les curseurs changent dans le volet droite, reflétant ainsi les corrections du préréglage.

Vous pouvez marquer des préréglages comme favoris en cliquant sur l’étoile située à gauche de chaque vignette. Les préréglages favoris sont indiqués par une étoile or. Pour retirer le statut de favori, cliquez sur l’étoile or, cette dernière redevenant neutre.

La section Préréglages permet également de filtrer et d’afficher les préréglages selon les statuts suivants (vous pouvez additionner les filtres) :

Les filtres actifs sont représentés par leurs boutons respectifs gris clair et le nom plus lumineux. Pour revenir à un seul filtre ou les désactiver totalement, cliquez sur le ou les boutons concernés.

Personnalisé

La section Personnalisé stocke les préréglages créés par l’utilisateur, et dispose également du marquage et du filtrage par favoris ou récemment utilisés.

Créer un préréglage personnalisé

Pour créer un préréglage personnalisé :

  1. Effectuez les corrections souhaitées avec les outils du volet de droite, aussi bien les réglages globaux que sélectifs (points de contrôle).
  2. Tout en bas du volet de droite, cliquez sur le bouton Enregistrer le préréglage*.
  3. Dans la boîte de dialogue Type personnalisé, saisissez un nom explicite (par exemple, Contraste doux + Cyanotype, Couleurs et contraste +, Désaturation, Structure ++, etc.).
  4. Si vous souhaitez enregistrer les points de contrôle et les corrections sélectives associées, assurez-vous que la case Enregistrer avec des points de contrôle est bien cochée (elle l’est par défaut).
  5. Validez en cliquant sur Enregistrer.
  6. Le préréglage personnalisé apparaît dans la section Personnalisé, dans le volet de gauche.

Gérer les préréglages personnalisés

Vous pouvez tirer parti de vos préréglages personnalisés avec les fonctions suivantes :

  1. Renommer* : cliquez sur le nom du préréglage, sous la vignette, pour activer le champ de saisie. Après la saisie du nouveau nom, validez avec la touche Entrée.
  2. Marquer comme favori : cliquez sur l’étoile à gauche du préréglage (l’étoile devient or). Cliquez encore une fois pour annuler (l’étoile redevient noire).
  3. Exporter* : survolez le préréglage pour afficher les boutons à droite dans la vignette. En cliquant sur le bouton du haut, vous pourrez exporter le préréglage, dans le but de le partager. Une boîte de dialogue du système vous permet de choisir l’emplacement d’enregistrement, avant de cliquer sur Open.
  4. Mettre à jour * : après avoir modifié ou ajouté des corrections en partant d’un préréglage personnalisé, survolez la vignette pour afficher les boutons à droite. Cliquez sur la flèche courbe pour mettre à jour le preset avec les corrections modifiées ou ajoutées.
  5. Supprimer* : survolez le préréglage pour afficher les boutons à droite dans la vignette. Cliquez sur la corbeille pour le supprimer.

Pour exporter l’ensemble de vos préréglages personnalisés :

  1. Cliquez sur la double flèche à droite du nombre de préréglages personnalisés.
  2. Dans le menu contextuel, sélectionnez Exporter tout.
  3. Une boîte de dialogue du système vous permet de choisir l’emplacement d’enregistrement et de valider.

Importé

Cette section permet d’importer des préréglages partagés par d’autres utilisateurs et son fonctionnement, à quelques exceptions près, est semblable à celui de la section Personnalisé. Importer des préréglages

Pour importer des préréglages :

  1. Dans la section Importé, cliquez sur la double-flèche à droite du nombre de préréglages.
  2. Dans le menu contextuel, sélectionnez Importer le préréglage.
  3. Une boîte de dialogue système s’ouvre. Localisez l’emplacement des préréglages à importer.
  4. Sélectionnez les préréglages à importer.
  5. Cliquez sur Open.
  6. Les préréglages importés s’affichent dans la section Importé.

Gérer les préréglages importés

Vous disposez d’outils et de commandes pour renommer, marquer comme favori, exporter et supprimer vos préréglages importés :

  1. Renommer* : cliquez sur le nom du préréglage, sous la vignette, pour activer le champ de saisie. Après la saisie du nouveau nom, validez avec la touche Entrée.
  2. Marquer comme favori : cliquez sur l’étoile à gauche du préréglage (l’étoile devient or). Cliquez encore une fois pour annuler (l’étoile redevient noire).
  3. Exporter* : survolez le préréglage pour afficher les boutons à droite dans la vignette. En cliquant sur le bouton du haut, vous pourrez exporter le préréglages, dans le but de le partager. Une boîte de dialogue du système vous permet de choisir l’emplacement d’enregistrement, avant ce cliquer sur Open.
  4. Supprimer* : survolez le préréglage pour afficher les boutons à droite dans la vignette. Cliquez sur la corbeille pour le supprimer.

S’il n’est pas possible de modifier et de mettre à jour les préréglages importés dans la section Importé, vous pouvez le faire en créant un nouveau préréglage à partir du préréglage importé :

  1. Appliquez le préréglage à modifier.
  2. Modifiez à votre guise les corrections des outils du volet de droite, aussi bien les réglages globaux que sélectifs (points de contrôle).
  3. Tout en bas du volet de droite, cliquez sur le bouton Enregistrer le préréglage.
  4. Dans la boîte de dialogue Type personnalisé, saisissez un nom explicite (par exemple, Contraste doux + Cyanotype, Couleurs et contraste +, Désaturation, Structure ++, etc.).
  5. Si vous souhaitez enregistrer les points de contrôle et les corrections sélectives associées, assurez-vous que la case Enregistrer avec des points de contrôle est bien cochée (elle l’est par défaut).
  6. Validez en cliquant sur Enregistrer.
  7. Le préréglage importé modifié apparaît dans la section Personnalisé, dans le volet de gauche.

Enfin, vous avez, tout comme les préréglages personnalisés, la possibilité d’exporter l’ensemble de vos préréglages importés. Cela peut-être utile si, par exemple, vous avez supprimé les presets téléchargés ou le message de l’utilisateur qui les a partagés :

  1. Cliquez sur la double flèche à droite du nombre de préréglages importés.
  2. Dans le menu contextuel, sélectionnez Exporter tout.
  3. Une boîte de dialogue du système vous permet de choisir et de valider l’emplacement d’enregistrement.

Outils de correction

Dans cette page, vous trouverez une description de tous les outils disponibles dans le volet de droite de Silver Efex Pro 3, aussi bien pour la correction globale des images que les réglages sélectifs avec les Points de contrôle.

Tous ces outils peuvent être utilisés sur la base du préréglage par défaut appliqué à l’ouverture de l’image (type 000 Neutre), ou de l’un des préréglages choisi dans le volet de gauche.

Réglages globaux

La section Réglages globaux permet de corriger et d’ajuster la tonalité, la luminosité, le contraste de l’image, ainsi que les détails et les textures, à l’aide des 4 groupes de curseurs suivants :

  1. Ajustements de luminosité :
    • Luminosité : change la luminosité de l’image. Déplacer ce curseur vers la gauche assombrit l’image tandis que le déplacement vers la droite augmente la luminosité de l’image.
    • Tons clairs : règle la luminosité des zones claires dans l’image.
    • Tons moyens : ajuste la luminosité des zones de tons moyens dans toute l’image.
    • Ombres : ajuste la luminosité des zones sombres dans l’image.
    • Luminosité dynamique : utilise un algorithme unique qui s’adapte automatiquement aux différentes zones de l’image. Ce curseur permet des changements de luminosité plus fins, en veillant à ce que l’image conserve une bonne gamme de détails, préserve le contraste et applique intelligemment les valeurs de luminosité aux différentes zones de l’image. Déplacez le curseur vers la gauche pour assombrir l’image tout en conservant les détails dans les tons clairs. Déplacer le curseur vers la droite éclaircira l’image tout en conservant les détails dans les zones d’ombres.
  2. Ajustements de contraste :
    • Contraste : contrôle le contraste global de l’image, c’est à dire l’écart entre la densité des zones sombres et la luminosité des zones claires.
    • Amplifier les blancs : le curseur utilise un algorithme qui offre un contrôle unique sur les hautes lumières de l’image. En déplaçant ce curseur vers la droite, les tons clairs de chaque zone de l’image deviennent plus lumineux. En raison de la nature adaptative de l’algorithme, chaque zone est traitée différemment, en tenant compte de ses caractéristiques particulières.
    • Amplifier les noirs : comme pour le curseur Amplifier les blancs, ce curseur utilise un algorithme unique pour contrôler la tonalité de l’image. Déplacez ce curseur vers la droite pour rendre les tons sombres de chaque zone de l’image encore plus denses. L’algorithme étant adaptif, chaque zone est traitée différemment, en tenant compte de ses caractéristiques particulières.
    • Contraste doux : l’objectif du curseur est de fournir une approche différente du contraste, moins dur et avec des transitions beaucoup plus diffuses.
  3. Ajustements de structure :
    • Structure : il contrôle la structure globale de l’image. L’augmentation du réglage accentue les détails et les textures, tandis que la réduction adoucit les détails fins pour des surfaces plus lisses.
    • Tons clairs : ajuste, de façon sélective, la structure des zones claires dans l’image.
    • Tons moyens : ajuste, de façon sélective, la structure des tons moyens dans l’image.
    • Ombres : ajuste, de façon sélective, la structure des zones plus sombres dans l’image.
    • Structure fine : similaire au curseur Structure, ajuste les détails les plus fins dans l’image.
  4. Protection de la tonalité : ces curseurs permettent de récupérer, dans les ombres et les tons clairs, les détails perdus lors des ajustements de luminosité et/ou de contraste.
    • Ombres : déplacé vers la droite, le curseur va éclaircir uniquement les ombres et récupérer les détails noyés dans les zones denses.
    • Tons clairs : déplacé vers la droite, le curseur va assombrir uniquement les zones les plus claires et récupérer les détails qui y sont noyés.

Réglages sélectifs

Les réglages sélectifs permettent de modifier uniquement certaines parties de l’image. Ajoutez un point de contrôle et lors du réglage des curseurs correspondants, cela affectera uniquement les objets ou les zones couverts par le point de contrôle.

Ajouter un point de contrôle

Pour placer et utiliser un point de contrôle :

  1. Dans la section Réglages sélectifs, cliquez sur le bouton situé à droite de Points de contrôle.
  2. En passant dans l’image, le curseur de la souris prend la forme d’un point de contrôle.
  3. Cliquez là où souhaité dans l’image pour poser le point de contrôle.
  4. Le point de contrôle se présente sous la forme d’une pastille jaune (point de contrôle actif) ou blanche (point de contrôle inactif).
  5. Lorsqu’il est actif, le point de contrôle dispose d’un curseur de réglage du rayon d’efficacité, matérialisé par un cercle.
  6. Lorsque le point de contrôle est inactif, vous pouvez passer la souris dessus pour visualiser le curseur et le rayon (mais pour les ajuster, vous devez d’abord activer le point de contrôle en cliquant dessus).
  7. Vous pouvez déplacer un point de contrôle à votre guise, en maintenant le clic dessus (actif ou inactif) et en déplaçant la souris.
  8. Vous pouvez ajouter autant de points de contrôle que souhaité, en reprenant les étapes 1 à 3.
  9. Pour supprimer un point de contrôle, cliquez dessus pour l’activer et pressez la touche Suppr. de votre clavier. Une boîte de dialogue vous invite à confirmer (cochez la case Ne plus afficher pour ne plus afficher la boîte de dialogue).

Gérer les points de contrôle

 La section Réglages sélectifs vous permet de gérer les différents points de contrôle appliqués à l’image, et présentés ici sous forme de liste numérotée. Les points de contrôle actifs sont indiqués en jaune.

  1. Créer un point de contrôle : voir paragraphe précédent (Ajouter un point de contrôle).
  2. Taille : indique, en %, la taille du rayon d’efficacité du point de contrôle.
  3. Afficher/Masquer la sélection pour tous les points de contrôle : ce bouton permet d’afficher les masques monochromes de l’ensemble des points de contrôle. Pour afficher le masque d’un seul point de contrôle à la fois, cochez la case située à droite, dans la liste. Dans le masque monochrome, le blanc indique les zones de limage où s’appliquent 100 % de la correction, le noir indique aucune correction et les variations de gris indiquent les zones plus ou moins affectées par la correction.
  4. Liste des points de contrôle : les points de contrôle indiqués par l’icône jaune et le texte blanc sont sélectionnés et actifs, les points de contrôle grisés sont inactifs.
  5. Activer/Désactiver l’effet pour tous les points de contrôle : la case à cocher désactive et réactive tous les points de contrôle appliqués à l’image, ainsi que les corrections et les réglages associés.
  6. Afficher/Masquer l’effet du point de contrôle : la case à cocher permet de désactiver temporairement et de réactiver l’affichage du point de contrôle concerné, ainsi que les corrections et les réglages associés.
  7. Afficher/Masquer la sélection du point de contrôle : ce bouton permet d’afficher le masque monochrome du point de contrôle concerné (voir également le point 3).
  8. Dupliquer : en cliquant sur ce bouton, vous dupliquez le ou les points de contrôle actuellement sélectionnés. Vous pouvez également dupliquer un point de contrôle en cliquant dessus tout en pressant la touche Alt/Option, puis en glissant la souris pour repositionner le point de contrôle dupliqué.
  9. Regrouper : vous pouvez grouper plusieurs points de contrôle en les sélectionnant au préalable dans la liste, avec la touche Ctrl (PC) ou Cmd (Mac) enfoncée, puis en cliquant sur ce bouton. Dans la liste, les points de contrôle sont regroupés dans un groupe nommé Grouper 1, Grouper 2, etc. Dans l’image, le premier point de contrôle sélectionné pour former le groupe est indiqué par la pastille normale, et tous les autres points de contrôle du groupe sont indiqués par une petite pastille jaune. Lorsque vous appliquez une correction à l’un des points de contrôle, la correction sera appliquée aux autres points de contrôle du groupe. Le curseur de taille pour chaque point de contrôle dans un groupe peut toutefois être ajusté indépendamment. Vous pouvez également sélectionner plusieurs points de contrôle en cliquant dans l’image puis, tout en maintenant le bouton gauche de la souris enfoncé, tracer un rectangle de sélection englobant les points de contrôle souhaités (ensuite, vous pouvez les regrouper en cliquant sur le bouton Regrouper).
  10. Dégrouper : pour supprimer le groupement de points de contrôle, sélectionnez le groupe dans la liste, puis pressez ce bouton. Tous les points de contrôle seront affichés comme non groupés, ce qui vous permettra de supprimer, de modifier ou de créer de nouveaux groupes à partir des points de contrôle individuels.
  11. Supprimer : cliquez sur le bouton Supprimer pour effacer le ou les points de contrôle actuellement sélectionnés.
  12. Réinitialiser : remet à zéro tous les curseurs et réglages associés au point de contrôle actif.
Affichage de la sélection du point de contrôle sous forme de masque monochrome.
Noir : 0 correction.
Blanc : correction 100 %.
Variations de gris : intensité plus ou moins forte des corrections. (voir points 3 et 7 dans la liste ci-dessus).

Renommer les points de contrôle et les groupes

Renommer un point de contrôle (en haut) et un groupe (en bas).

Pour vous aider à gérer vos points de contrôle et/ou vos groupes de points de contrôle, dont la liste peut s’allonger rapidement, vous pouvez les renommer à votre guise :

  1. Dans la liste des points de contrôle, double-cliquez sur le nom du point de contrôle ou du groupe à renommer.
  2. Le nom s’affiche surligné : saisissez directement le nouveau nom. L’ancien nom s’efface dès que vous commencez la saisie.
  3. Si vous souhaitez simplement modifier le nom, déplacez le pointeur clignotant de saisie à l’aide des flèches gauche ou droite de votre clavier.
  4. Validez en cliquant à l’extérieur de la liste ou avec la touche Entrée.

Curseurs des réglages sélectifs

Lorsque que vous utilisez les points de contrôle, la section Réglages sélectifs affiche, sous la liste des points de contrôle, les curseurs associés au point de contrôle actif.

  1. Sélectivité des couleurs* :
    • Luminance.
    • Chrominance.
  2. Curseurs standard des réglages sélectifs* :
    • Luminosité.
    •  Contraste.
    • Structure.
    • Amplifier les blancs.
    • Amplifier les noirs.
    • Structure fine.
    • Colorisation sélective.
  3. Tons sélectifs :
    • Hautes lumières : ce curseur se destine, vers la gauche, à la récupération d’informations et de détails dans les parties les plus lumineuses de l’image, notamment celles qui sont proches de l’écrêtage (extrémité droite de l’histogramme). Vers la droite, il vous permet de donner plus d’éclat aux tons les plus clairs.
    • Tons moyens : ce curseur agit sur les tons moyens représentés par la section centrale de l’histogramme.
    • Ombres : ce curseur permet d’éclaircir les ombres et les parties sombres d’une image.
    • Noirs : ce curseur vous permet, en le déplaçant vers la droite, d’établir le « point noir » (extrémité gauche de l’histogramme) et, ainsi, éviter l’écrêtage des parties les plus sombres de l’image. À l’inverse, vers la gauche, vous rendrez les zones les plus sombres de l’image encore plus denses.

Les points de contrôle de Silver Efex Pro 3 ne disposent plus de leurs propres curseurs, en raison de leur nombre qui peut s’avérer gênant dans la visibilité de l’image. Par conséquent, vous devrez faire vos corrections en utilisant les curseurs qui s’affichent dans la section Réglages sélectifs du volet de droite, dès qu’un point de contrôle est créé. Ne les confondez pas avec les curseurs situés dans la section Réglages globaux.

Vous pouvez réinitialiser le réglage d’un curseur en double-cliquant dessus et, pour réinitialiser l’ensemble des curseurs des Réglages sélectifs, cliquez sur la flèche recourbée, à droite du nom du point de contrôle actif.

Les réglages sélectifs permettent de modifier uniquement certaines parties de l’image. Ajoutez un point de contrôle et lors du réglage des curseurs correspondants, cela affectera uniquement les objets ou les zones couverts par le point de contrôle.

Ici, 2 points de contrôle dupliqués ont été utilisés pour redonner de la texture dans les eaux, à l’aide des curseurs Luminosité, Contraste, Structure. Dans la comparaison du bas, la vue de droite montre les masques activés indiquant les portions d’image où la correction est effective (en blanc) et là où elle ne s’applique pas (en noir).
Image Carl Reiner

 Vous pouvez regrouper plusieurs points de contrôle pour appliquer la même correction à tous. Pour cela, tracez un pavé à la souris, de sorte qu’il englobe les points de contrôle souhaités.

4 points de contrôle distincts, 1 seul actif.
Tracer à la souris pour englober les points de contrôle.
Points de contrôle groupés pour appliquer la même correction.

Sélectivité des couleurs

Les curseurs de sélectivité des couleurs permettent d’étendre ou de réduire la plage

de tolérance de la couleur survolée par un point de contrôle. Ainsi, vous serez en mesure d’englober, dans votre correction, des variations de la teinte et de son niveau de luminosité (par exemple, pour tenir compte des variations des teintes de la peau, voir exemple ci-après) :

L’effet des curseurs Sélectivité des couleurs étant subtil, servez-vous de l’affichage du masque noir/blanc du point de contrôle, comme illustré ci-après.

Léger éclaircissement avec le curseur Luminosité, la correction n’est pas homogène à l’intérieur du rayon du point de contrôle.
Image Scott Stulberg
Ajustement de la sélectivité des couleurs.
La correction de luminosité au niveau du visage est plus homogène.
Masque monochrome d’affichage des effets du point de contrôle, ici sans utiliser la sélectivité des couleurs,
(en blanc : correction appliquée, en noir : pas de correction).
Avec sélectivité des couleurs, rendu plus homogène.

Colorisation sélective

Le curseur Colorisation sélective rétablit, dans une image noir et blanc, les couleurs de la portion d’image sur laquelle le point de contrôle a été posé. Cela vous permet, par exemple, de mettre en valeur un élément ou un détail dans une photo.

Bien entendu, vous pouvez affiner l’effet en combinant des points de contrôles multiples, le masque monochrome d’affichage des effets des points de contrôle et les curseurs Sélectivité des couleurs.

Ici, 3 points de contrôle ont été utilisés avec la colorisation sélective, pour ramener la couleur du visage, de la main et du cou.

ClearView

ClearView permet de corriger les effets du voile atmosphérique et de la brume, qui altèrent sensiblement l’image, notamment dans les plans lointains. En restaurant les niveaux de noirs, l’outil va restaurer le contraste, le microcontraste et la saturation de vos images. Vous pouvez également l’utiliser pour renforcer l’impact des images qui ont été prises par temps clair.

Le curseur Intensité, réglé à 0 par défaut, permet d’ajuster l’effet de DxO ClearView Plus sur une échelle de 0 à 100.

Sans ClearView (à gauche) and avec Clearview (à droite).

Filtre Couleur

La section Filtre Couleur vous permet de simuler le rendu des filtres colorés que les photographes vissaient sur l’objectif pour altérer le contraste de leur film noir et blanc, en fonction du sujet photographié (renforcer la densité du ciel et l’éclat des nuages, donner plus d’éclat à la peau, etc.).

  1. Filtres colorés : cliquez sur l’un des filtres de couleur (rouge, orange, jaune, vert, bleu) pour sélectionner rapidement un filtre de couleur simulé à appliquer lors de la conversion en noir et blanc. Chaque filtre sélectionné définit automatiquement les valeurs des curseurs Teinte et Intensité (voir ci-après). Le premier filtre est neutre (curseurs à 0), ce qui vous permet d’en définir librement la teinte et l’intensité.
  2. Teinte* : ajuste la couleur du filtre simulé et contrôle la relation des couleurs dans l’image. Les objets avec la même teinte que la valeur sélectionnée deviendront plus brillants, tandis que les objets avec une teinte complémentaire deviendront plus sombres.
  3. Intensité* : glissez vers la gauche pour moins de contraste entre les couleurs ou vers la droite pour plus de contraste entre les couleurs.

Film types

Silver Efex Pro 3 propose une collection de films noir et blanc simulant toutes leurs caractéristiques comme le grain, le contraste, et la réaction à la couleur. Vous pouvez également en modifier les caractéristiques à votre guise grâce aux outils disponibles dans cette section.

Vous pourrez donner un rendu spécifique à votre image, ou masquer, notamment grâce au grain, certains problèmes inhérents au manque de netteté ou à un lissage excessif du bruit (et des détails) ou, tout simplement, pour sortir du rendu parfois trop parfait des images

numériques.

  1. Menu déroulant Neutre : vous permet de choisir parmi les films noir et blanc simulés, groupés par sensibilité ISO. Pour un aperçu rapide et en temps réel du rendu, passez la souris sur la liste puis, pour appliquer le rendu du film de votre choix, cliquez dessus.
  2. Section Grain d’origine : regroupe les curseurs permettant de modifier l’aspect du grain du film (les curseurs sont préréglés en fonction du film sélectionné) :
    • Grain par pixel : modifie l’aspect du grain appliqué à l’image. Glissez vers la gauche pour avoir un grain plus présent et vers la droite pour avoir un grain plus fin.
    •  Dureté du grain : ajuste la séparation et la visibilité de la structure du grain. Vers la gauche (FIN), le grain a un aspect plus doux, et plus dur vers la droite (GROS).
  3. Section Sensibilité : permet de modifier la sensibilité du film sélectionné aux différentes couleurs de l’image, les curseurs étant préréglés selon le film choisi. Dans chacun des 6 canaux de couleur, réglez le curseur vers la gauche pour rendre les couleurs correspondantes plus denses, et vers la droite pour les éclaircir.
  4. Section Niveaux et des courbes : permet d’agir sur le contraste et la réponse tonale du film sélectionné, la courbe étant préréglée en fonction du film choisi. Cliquez pour ajouter des points d’ancrage à la courbe pour modifier la luminosité, le contraste et la relation des valeurs tonales dans l’image. Les réglages des niveaux sont situés sous la courbe, permettant de contrôler la tonalité des valeurs sombres, moyennes et claires. Pour réinitialiser un point d’ancrage, double-cliquez sur le point que vous souhaitez supprimer.
Rendu du film Fuji Neopan 400 (hérité de la Nik Collection originale).

Grain de la pellicule

Dans la section Grain, vous pourrez choisir des simulations de films argentiques créés par DxO, renommés pour leur fidélité, leur comportement et leur aspect réaliste :

  1. Menu Original : sélectionnez un type de film, dans la liste classée par marques et par ordre alphabétique.
  2. Intensité : permet d’atténuer ou de renforcer la présence du grain dans l’image.
  3. Taille du grain : règle la finesse du grain (plus fin vers la gauche, plus gros vers la droite).
Rendu film argentique Kodak TriX400 (rendu DxO Labs).

Réglages de finition

La section Réglages de finition est purement créative, en vous permettant d’appliquer des effets de virage, de vignetage, de bords brûlés et d’encadrer vos images.

  1. Section Virage : les outils de cette section (cliquez sur la flèche à gauche pour les afficher tous ou les masquer) permettent de teinter les images noir et blanc, avec des techniques de virage (ou toning) issues de la chambre noire :
    • Menu déroulant Virage : réglé par défaut sur Neutre (pas de virage), passez la souris dans la liste pour voir l’effet en temps réel dans votre image. Pour sélectionner un virage et l’appliquer, cliquez dessus.
    • Intensité : ce curseur définit l’intensité globale de la tonalité appliquée à l’image et agit également sur le réglage des curseurs Ton Silver et Ton papier (voir ci-après).
    • Nuance argentée : détermine la teinte de remplacement des tons sombres, représentés par les grains d’argent de la pellicule.
    • Tonalité argentée : définit l’intensité des tons sombres.
    • Balance : détermine l’équilibre dans la combinaison des teintes appliquées aux tons sombres (Silver) et aux tons clairs (Papier). Lorsque ce curseur est à 0%, la teinte Silver et la teinte Papier se mélangent aux tons moyens de façon équilibrée et, vers la gauche, vous donnez plus d’importance à la teinte des tons sombres, et vers la droite, plus d’importance à la teinte des tons clairs.
    • Nuance de papier : détermine la teinte de remplacement des tons clairs, associés au blanc du papier.
    • Tonalité de papier : définit l’intensité des tons clairs.
  2. Section Vignettage : ces outils (cliquez sur la flèche à gauche pour les afficher tous ou les masquer) vous permettent d’appliquer un effet d’assombrissement ou d’éclaircissement des bords de l’image, pour lui donner un effet rétro ou pour focaliser l’attention sur le sujet :
    • Menu Déroulant Vignettage : réglé par défaut sur Désactivé (pas de vignetage), passez la souris dans la liste pour voir l’effet en temps réel dans votre image. Pour sélectionner un effet et l’appliquer, cliquez dessus.
    • Quantité : contrôle l’intensité du vignetage. En déplaçant ce curseur vers la gauche, vous assombrissez les bords de l’image, et, vers la droite, vous les éclaircissez.
    • Forme : contrôle la forme générale du vignetage, entre CERCLE et RECTANGLE. Taille : règle l’étendue de l’effet de vignetage dans l’image.
    • Placer le centre : cliquez sur le bouton pour positionner un effet de vignetage décentré. Le pointeur de la souris se transforme en « + », puis cliquez pour le placer dans l’image. Si vous souhaitez modifier le positionnement, cliquez à nouveau sur le bouton et recommencez.
  3. Section Bords brûlés : ces outils (cliquez sur la flèche à gauche pour les afficher tous ou les masquer), également inspirés des techniques de chambre noire vont vous permettre de créer des bords d’image plus denses qu’avec les outils de la section Vignettage. Contrairement à cette dernière, vous pouvez travailler côté par côté, et même combiner l’effet avec du vignetage.
    • Menu déroulant Bords brûlés : désactivé par défaut, le menu vous permet de prévisualiser, par survol de la souris, ou d’appliquer, en cliquant, l’un des 4 effets proposés.
    • Sélecteur de bord : sélectionnez et réglez le bord de l’image que vous souhaitez retravailler individuellement.
    • Intensité : assombrit l’effet de bord brûlé du côté sélectionné.
    • Taille : ajuste l’étendue du bord brûlé.
    • Transition : contrôle le mélange entre l’effet d’assombrissement et l’image.
  4. Section Bordures de l’image : les bordures proposées dans cette section (cliquez sur la flèche à gauche pour afficher tous les outils ou les masquer) proviennent également des techniques utilisées en labo, sous l’agrandisseur.
    • Menu déroulant Bordures de l’image : positionné sur Désactiver par défaut, le menu contient une liste de contours que vous pouvez prévisualiser dans l’image en temps réel, apr survol avec la souris, et appliquer en cliquant.
    • Taille* : ajuste l’épaisseur de la bordure ajoutée à l’image.
    • Écart : en déplaçant ce curseur vers la droite, les détails de la bordure de l’image s’étendent plus loin dans l’image.
    • Rugosité : contrôle les détails aléatoires autour de l’image. Déplacer le curseur vers la droite (de NET vers GROSSIER) crée plus de détails aléatoires dans la bordure.
    • Bouton Varier le bord : permet de créer des bordures aléatoires d’une image à l’autre. En cliquant sur le bouton, un numéro de bordure aléatoire va être créé. Pour recréer exactement la même bordure plus tard, notez le numéro, ainsi que les réglages de la taille, de l’écart et de la finition Propre/Grossier. Pour obtenir une bordure similaire mais différente pour chaque image, utilisez les mêmes valeurs de taille, d’écart, et de rugosité, mais choisissez un numéro de bordure différent.
Finition virage Café 13, vignetage et bordure Type 2.

Cette page vous a été utile?